Polska poezja

Wiersze po polsku


Wiersz LXXIV SÉPULTURE

Si par une nuit lourde et sombre
Un bon chrétien, par charité,
Derričre quelque vieux décombre
Enterre votre corps vanté,

A l’heure oů les chastes étoiles
Ferment leurs yeux appesantis,
L’araignée y fera ses toiles,
Et la vipčre ses petits ;

Vous entendrez toute l’année
Sur votre tęte condamnée
Les cris lamentables des loups

Et des sorcičres faméliques,
Les ébats des vieillards lubriques
Et les complots des noirs filous.


Wiersz LXXIV SÉPULTURE - Charles Baudelaire